Trop fort n'a jamais manqué

Vielle porte en bois et deux grosses charnières

Blottie dans un coin obscure de l'abbaye du Mont-Saint-Michel, cette trappe dont l'ouverture autorisait dans le meilleur des cas le passage d'une main, était articulée sur deux charnières disproportionnées. C'est oublier trop rapidement que le Mont-Saint-Michel était également une prison dès le XIVe siècle et que par cette ouverture on passait peut-être la nourriture aux prisonniers. Trop fort n'a jamais manqué, dit-on à la marine. Soit, mais tout de même...

Impressions disponibles ICI. Ou, contactez-moi pour plus de renseignements.